nage a contre courant piscine

Demonstration d’un équipement de piscine utile : la nage à contre-courant

 

 

Construction d’une maison en brique traditionnelle avec piscine

suite de notre dossier http://piscine66.free.fr/?p=126

Les joints

Le joint pour briques, mélange de chaux et de ciment, fait généralement une dizaine de millimètres d’épaisseur. En cas de briques apparentes, la couleur du joint peut être adaptée à la teinte de la brique de piscine.

Evolution des produits

Les évolutions récentes apportées aux briques de structure sont voisines de celles du bloc béton. Il existe des briques rectifiées pour corriger toutes les déformations si légères soient-elles sues au moulage et à la cuisson. Leurs calibres et leurs dimensions sont beaucoup plus précis. Ce type de briques permet un assemblage par un joint-colle d’un milimètre d’épaisseur, à l’aide d’une rouleuse, et de limiter ainsi les déperditions thermiques dans le temps, lorsque le mortier s’use.

Les briques à emboîtement vertical rendent inutile le remplissage des joints verticaux, et permettent donc un montage plus rapide, sauf si la construction se situe en zone sismique où la rigidité de l’ouvrage se doit d’être renforcée.

Propriétés

La brique assure une diffusion lente de la chaleur, du fait de sa bonne inertie. Son coefficient de déperdition thermique est aux alentours de 0,8 (0,7 pour les briques les plus récentes). Mais elle n’assure pas seule l’isolation de la maison. Il faudra donc rapporter une isolation, soit par l’intérieur, soit par l’extérieur.

Dans le cas d’un parement en brique sur structure, l’apport de la brique permettra de réduire quelque peu l’épaisseur de l’isolant.

La brique résiste à l’épreuve du temps et ne nécessite pas d’entretien spécifique.

Construction d’une maison en brique traditionnelle avec piscine

La brique traditionnelle n’a pas disparu. Elle peut servir de nos jours à habiller des structures, mais aussi à construire des bâtiments et piscines.

Parement ou structure

Il y a deux manières de construire avec de la brique. Elle peut être structurelle, c’est-à-dire constituer le matériau principal du mur. Elle ne sera alors pas apparente et sera le plus souvent recouverte d’un enduit. Les briques de structure sont perforées. Elles le furent longtemps horizontalement, mais les perforations sont désormais généralement verticales.

Il peut aussi s’agir d’un simple parement entre les montants d’une ossature porteuse (par exemple en métal dans l’architecture de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, mais aussi le bois, la pierre ou le béton. La brique est alors apparente, et offre au regard la diversité des teintes et des formats, surtout pour les piscines.

Appareillage

On appelle panneresses les briques présentant leur longueur au regard, et boutisses celles dont on n’aperçoit que la largeur. Le principe général de montage d’un mur en briques apparentes est d’alterner les sens de pose, pour répartir correctement les charges sur le mur. Avec ces deux éléments simples, il est possible de réaliser un très grand nombre de motifs de façade. Les architectures régionales en brique reposent souvent sur un appareillage particulier. Les différences de teinte des briques peuvent renforcer l’originalité d’aspect.

Lorsque les briques sont destinées à être recouvertes, on opte généralement pour des produits plus larges, montés tous en panneresse, avec un croisement des rangées.

Remblaiement piscine

Description d’un remblaiement périphérique
Installation des matériaux à la périphérie du bassin une fois celui-ci terminé. Etape importante du fait de la poussée des sols, pour la pose futur de la plage et à la protection des canalisations.

A savoir
La terre extraite de la fouille servira d’assise au bassin mais sachez que la terre dite « découverte », contenant l’humus, est inutilisable pour le remblaiement. Vous pourrez donc l’utiliser pour de nouvelles plantations ou bien la faire évacuer par un professionnel.

La construction d’une maison en brique avec piscine 2

La construction en Monomur

Un produit beaucoup plus moderne le monomur présenté ci-contre par Imerys a fait son apparition ces dernières années.  La brique alvéolaire ou monomur est fabriquée par les principaux industriels de la brique. Ce produit à isolation répartie, assure à la fois la structure et l’isolation du bâtiment, mais sans l’apparence finale de la brique traditionnelle. Elle sera nécessairement couverte par un enduit de finition. Si vous optez pour ce matériau prenez garde à choisir une entreprise qui sait la mettre en oeuvre, surtout pour la construction de la piscine…

Matériau résistant au temps, à base de matières premières naturelles, la brique s’affirme comme l’une des solutions pertinentes pour construire des bâtiments performants et respectueux de l’environnement que ce soit pour une construction en brique traditionnelle ou en briques monomur.

La construction d’une maison en brique avec piscine

La brique fait partie des matériaux de construction les plus anciens. Les villes médiévales (Toulouse, Venise…), mais aussi une partie des bâtiments romains étaient fabriqués avec ce matériau de terre cuite. Séchée au soleil, elle fut l’un des premiers matériaux de construction. Plus industrielle, cette brique à l’ancienne se pratique encore, avec une grande variété de teintes et de formats mais offre aussi de nouvelles techniques très innovantes en matière d’isolation intégrée.

La brique ancienne était fabriquée uniquement à base de terre argileuse et d’eau. Les anciens la séchaient au soleil, sur un morceau bois. La technique a rapidement évolué. Les Hommes ont appris à jouer avec les couleurs d’argile pour obtenir différentes teintes, puis à peindre les briques pour animer les façades. Les rues du Nord de la France et de la Belgique donnent un très bon aperçu de la variété des effets que l’on peut obtenir avec de la brique de terre cuite. Ils sont aussi nombreux que pour l’autre grand matériau en terre cuite, la tuile.

La technique de fabrication actuelle s’est mécanisée et industrialisée, mais elle n’a pas beaucoup changé dans ses fondements par rapport à la tradition ancienne. Les argiles sont sélectionnées et mélangées selon leur teinte et leurs propriétés techniques. Elles sont éventuellement  pigmentées par l’ajout de minéraux pour leur coloration finale. La terre cuite résiste naturellement au gel et à l’eau, sans adjonction d’autres substances.