Archive for Non classé

Zoom sur une innovation pour piscine

Où en êtes-vous  de votre turbine pour nage à contre-courant  ?

Nous avons élargi notre concept de base, en proposant à nos clients un ensemble petit bassin en bois exotique de 4x2m et turbine à nage au prix de 10 000 €. L’un des principaux avantages du Swimform, c’est qu’il ne demande pas un grand espace. Le bassin peut être installé dans une cave ou un garage et permettre à son propriétaire de pratiquer la nage à contre-courant toute l’année.

Quels sont vos clients ?
Des particuliers qui veulent entretenir leur forme. Nous nous adressons aussi aux professions paramédicales, aux kinésithérapeutes pour la rééducation, aux centres de thalassothérapie. Le swimform se situe entre le spa et la piscine, s’installe en intérieur comme en extérieur, hors sol, à demi-enterré ou enterré et nécessite beaucoup moins d’entretien qu’une piscine classique.

Avez-vous un réseau de distribution ?
Non, nous commercialisons directement notre gamme sur Internet, les ventes en ligne représentant 70% de notre chiffre d’affaires. Nous n’avons pas les moyens de lancer des campagnes de communication et Internet est un support abordable et particulièrement performant. Le référencement nous coûte 30 € par mois. Notre site est consulté en moyenne par cent visiteurs/jour. En quatre mois par exemple , nous avons eu cent demandes de devis. Nous participons également à quatre ou cinq salons par an, ce qui permet au public de découvrir le Swimform en situation, avec démonstration de nage à contre-courant.

Quels sont vos perspectives de développement ?
Nous avons un gros potentiel, qui nécessite de développer notre prospection, auprès des piscines municipales par exemple ou des pisciniers qui, curieusement, ne se sont pas intéressés au produit au début. Nous pensons aussi à mettre en place un réseau de revendeurs. Nous venons de créer un emploi, nous en créerons un deuxième en 2010. Bref, on avance.

Innovation piscine : turbine pour nage à contre-courant

Qu’est-ce qu’une turbine à nage ?

C’est une turbine électrique, qui s’adapte à n’importe quelle piscine et qui génère un courant large et profond contre lequel on peut nager, en faisant du sur place, pour pratiquer ce que l’on appelle la nage à contre-courant.

Comment vous est venue l’idée d’une telle invention ?
La nage à contre-courant n’est pas une nouveauté mais les systèmes existants avant notre invention produisaient des courants de faible intensité, adaptés plus au massage qu’à la natation. Etant moi-même nageur, je rêvais d’une machine plus puissante pour pratiquer une nage vraiment sportive.

Comment l’avez-vous concrétisée ?

Je me suis adressé à une école d’ingénieurs de La Rochelle, avec un cahier des charges assez sommaire d’ailleurs car je n’ai aucune formation technique. Et c’est là que j’ai rencontré mon associé, qui était en dernière année d’étude. Il a développé le produit, que nous avons testé pendant six mois, avec des prototypes bricolés avec les moyens du bord. Puis, nous nous sommes mis à la recherche de partenaires industriels pour fabriquer le modèle.

Les industriels vous ont-ils suivis facilement ?
Non, une petite entreprise qui démarre, avec un produit tel que le nôtre n’intéresse pas les grosses entreprises. Ce sont de jeunes boîtes qui nous ont suivis. Notre turbine nécessite six partenaires différents pour la fabrication des pièces.

Avez-vous bénéficié d’aides ?
Oui, nous avons bénéficié de subventions et d’aides remboursables à hauteur de 40 000 €. Nous avons notamment été les lauréats 2007 du concours national de soutien à la création d’entreprise « Talents des cités ». Cela a contribué à nous mettre le pied à l’étrier.

 

Images d’une piscine écologique

Les technologies écologiques de la piscine sont en plein essor : filtre à sable, filtre à diatomées , électrolyseurs de sels  etc.

Mais quid des véritables piscines écologiques ? Ces piscines avec des plantes qui aspirent les impuretées de l’eau…

voici un reportage sur une piscine écologique

 

 

 

nage a contre courant piscine

Demonstration d’un équipement de piscine utile : la nage à contre-courant

 

 

Construction d’une maison en brique traditionnelle avec piscine

suite de notre dossier http://piscine66.free.fr/?p=126

Les joints

Le joint pour briques, mélange de chaux et de ciment, fait généralement une dizaine de millimètres d’épaisseur. En cas de briques apparentes, la couleur du joint peut être adaptée à la teinte de la brique de piscine.

Evolution des produits

Les évolutions récentes apportées aux briques de structure sont voisines de celles du bloc béton. Il existe des briques rectifiées pour corriger toutes les déformations si légères soient-elles sues au moulage et à la cuisson. Leurs calibres et leurs dimensions sont beaucoup plus précis. Ce type de briques permet un assemblage par un joint-colle d’un milimètre d’épaisseur, à l’aide d’une rouleuse, et de limiter ainsi les déperditions thermiques dans le temps, lorsque le mortier s’use.

Les briques à emboîtement vertical rendent inutile le remplissage des joints verticaux, et permettent donc un montage plus rapide, sauf si la construction se situe en zone sismique où la rigidité de l’ouvrage se doit d’être renforcée.

Propriétés

La brique assure une diffusion lente de la chaleur, du fait de sa bonne inertie. Son coefficient de déperdition thermique est aux alentours de 0,8 (0,7 pour les briques les plus récentes). Mais elle n’assure pas seule l’isolation de la maison. Il faudra donc rapporter une isolation, soit par l’intérieur, soit par l’extérieur.

Dans le cas d’un parement en brique sur structure, l’apport de la brique permettra de réduire quelque peu l’épaisseur de l’isolant.

La brique résiste à l’épreuve du temps et ne nécessite pas d’entretien spécifique.

Construction d’une maison en brique traditionnelle avec piscine

La brique traditionnelle n’a pas disparu. Elle peut servir de nos jours à habiller des structures, mais aussi à construire des bâtiments et piscines.

Parement ou structure

Il y a deux manières de construire avec de la brique. Elle peut être structurelle, c’est-à-dire constituer le matériau principal du mur. Elle ne sera alors pas apparente et sera le plus souvent recouverte d’un enduit. Les briques de structure sont perforées. Elles le furent longtemps horizontalement, mais les perforations sont désormais généralement verticales.

Il peut aussi s’agir d’un simple parement entre les montants d’une ossature porteuse (par exemple en métal dans l’architecture de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, mais aussi le bois, la pierre ou le béton. La brique est alors apparente, et offre au regard la diversité des teintes et des formats, surtout pour les piscines.

Appareillage

On appelle panneresses les briques présentant leur longueur au regard, et boutisses celles dont on n’aperçoit que la largeur. Le principe général de montage d’un mur en briques apparentes est d’alterner les sens de pose, pour répartir correctement les charges sur le mur. Avec ces deux éléments simples, il est possible de réaliser un très grand nombre de motifs de façade. Les architectures régionales en brique reposent souvent sur un appareillage particulier. Les différences de teinte des briques peuvent renforcer l’originalité d’aspect.

Lorsque les briques sont destinées à être recouvertes, on opte généralement pour des produits plus larges, montés tous en panneresse, avec un croisement des rangées.